À propos

Ninkasi : Bière, Burger & Musique. 12 pubs-restaurants et 1 salle de concerts (KAO) sur Lyon #WeAreNinkasi

Inscription Newsletter

Christophe Moulin - Directeur de la programmation du Ninkasi
fade
353
post-template-default,single,single-post,postid-353,single-format-standard,edgt-core-1.0,kolumn-ver-1.1.1,edgtf-smooth-scroll,edgtf-smooth-page-transitions,ajax,edgtf-theme-skin-dark,edgtf-blog-installed,edgtf-header-standard,edgtf-fixed-on-scroll,edgtf-default-mobile-header,edgtf-sticky-up-mobile-header,edgtf-animate-drop-down,edgtf-search-covers-header,edgtf-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Un Normand à la prog !

Après Christophe Fargier c’est au tour d’un autre Christophe (nous aimons bien les Christophe au Ninkasi) de se prêter au jeu de l’interview des 19 ans : Christophe Moulin, directeur de Ninkasi Musiques. Son affection pour la musique, ses premiers pas de danse ou encore son amour pour le fromage,  nous allons vous raconter son histoire…

C’est en octobre 1990 que Christophe a fêté ses 19 printemps et est tombé dans la grande marmite de la techno après des études de cinéma en Irlande du Nord. A cette époque, c’est le boom des Rave Party en France et le début de son aventure artistique. Pas de Facebook dans les années 90, pour trouver les meilleures Raves il fallait faire la course aux flyers dans les bars gays ou utiliser le minitel : 3615 Code Rave ou 36 72… Venant de Caen, Christophe passait ses semaines à chercher une voiture pour se rendre en festival à Paris le week-end. Cette année 1990 est un véritable tournant dans sa vie et c’est ce qui lui a donné envie, plus tard, de fonder le festival Nordik Impakt. 

Vous l’aurez compris, Christophe Moulin n’est pas lyonnais. Ce Caennais fraîchement débarqué a été agréablement surpris de l’accueil des lyonnais et de la vivacité des associations dans le secteur de la musique. Habitué du festival Nuits Sonores, cette année a été une véritable claque en matière de déco notamment durant le live de Moderat. Néanmoins, quand vous croisez Christophe dans les soirées lyonnaises il ne faut pas vous attendre à le voir danser. Pour lui la danse est un voyage intérieur, un partage et une communion entre le public et les artistes (une belle façon de dire qu’il ne sait pas danser…). Pas de salsa donc, mais lorsqu’il était directeur du Cargo à Caen, il adorait les collaborations avec des collectifs de salsa.

En tant que directeur de la programmation musicale au Ninkasi, Christophe a planché pendant des mois sur la prog de cette semaine d’anniversaire. Son objectif premier : mettre en avant les artistes régionaux notamment lors des concerts Brassage Local. Durant l’été des groupes comme Scampi, XI, Segfault ou Culottes Courtes ont pu effectué des résidences de création au Ninkasi Kao dans le but de peaufiner leur live avant le jour J. La Birthday Party en étroite collaboration avec le label Embrace Records est également une nouveauté pour le Ninkasi qui souhaite vous faire découvrir la vague du courant musical du moment, le Chill Wave. A la sauce de Fakear ou de Mome.

Côté burger, il a eu un crush sur le burger de saison du mois d’août : le Tomme Jones. Le fromage c’est un peu sa religion, c’est le Normand qui parle. Mais il attend avec impatience un burger au St Marcellin ! Pour la bière, Christophe cherche la fraîcheur et la légèreté. La chaleur lyonnaise l’a surpris, à Caen c’est plus le soleil qui surprend…

Enfin, son rêve pour le Ninkasi est en train de se réaliser avec les travaux du Ninkasi Gerland. Un travail de longue haleine qui va permettre un accueil des artistes optimal et une excellente qualité sonore. Publics et artistes seront comblés !

 

christophe-moulin

 

Justine Perfetti
Les 19 ans de Christophe Fargier Article précédent
Du brassage local Article suivant