À propos

Ninkasi : Bière, Burger & Musique. 12 pubs-restaurants et 1 salle de concerts (KAO) sur Lyon #WeAreNinkasi

Inscription Newsletter

Ça brasse avec... David ! - Le blog Ninkasi
fade
968
post-template-default,single,single-post,postid-968,single-format-standard,edgt-core-1.0,kolumn-ver-1.1.1,edgtf-smooth-scroll,edgtf-smooth-page-transitions,ajax,edgtf-theme-skin-dark,edgtf-blog-installed,edgtf-header-standard,edgtf-fixed-on-scroll,edgtf-default-mobile-header,edgtf-sticky-up-mobile-header,edgtf-animate-drop-down,edgtf-search-covers-header,edgtf-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Ça brasse avec… David !

Episode 7 de la saga « ça brasse avec… » avec David Hubert, notre maître brasseur déjà aperçu à plusieurs reprises par ici. Il se définit comme un « mélange d’une rigueur scientifique et d’une âme d’enfant rêveur ! » et il lui arrive de boire du coca le dimanche matin… Découvrez son portrait :

Avant que le vert du houblon ne se fasse verre de blonde, avant que les cuvées fécondes ne se célèbrent au tintement des canons, il est une science que les admiratifs se plaisent à appeler divine. Derrière cette transformation exquise se cache peut-être une intervention céleste, mais aussi et surtout David, qui excelle depuis presque vingt ans pour le Ninkasi – « je fais un peu partie des meubles maintenant ! ». L’ardeur de cet ingénieux chimiste ne saurait pourtant prendre la poussière ou brasser du vent, tant il lui reste d’arômes et de saveurs à embrasser : « Le Ninkasi se donne les moyens de suivre les avancées techniques et matérielles. Je ne m’ennuie jamais parce que les évolutions sont toujours possibles. Aujourd’hui, on a commencé à créer notre propre whisky ». Au sein de sa « joyeuse » forteresse de Tarare, David emballe les bulles avec panache et encapsule sans discrimination : blanche ou ambrée, amère ou fruitée, le maître brasseur décline à l’instinct les bières qui gouvernent les palais. Une vocation d’hédoniste actée par un investissement passionné : « La bière fait appel aux émotions, aux souvenirs ! Je cherche toujours à imaginer les sensations que pourraient procurer mes boissons. J’adore ce métier pour son côté scientifique mais aussi parce qu’il me permet de créer librement. ». Depuis ses débuts de stagiaire qu’il a inaugurés par « un gros raté à la noisette », David n’a eu de cesse d’aiguiser ses papilles : « Il y a aussi un aspect gastronomique parce que je teste toutes les bières et goûte tous les produits qui pourraient m’inspirer ». À force de semer générosité et technicité, ce brasseur a glané une foison de prix récompensant ici le caractère d’une triple, auréolant là une IPA d’un laurier de bon augure. Bien que la salle des trophées soit pleine à craquer, David n’est pas du genre à se faire mousser : « Je suis très fier de tout ce qu’on a remporté. Mais il ne faut pas se relâcher, le but c’est de se faire un nom à l’international ». Quand il n’est pas dans son usine à remplir les fûts, David épate la galerie par quelques numéros de magie bien affûtés. Un penchant pour l’illusion éveillé par la frustration de son esprit rationnel : « Un jour, mon oncle m’a fait un tour que je ne comprenais pas et ça m’énervait ! Du coup, j’ai commencé à m’y intéresser et je n’en suis jamais sorti ! » Pas étonnant que cet adepte des tours de passe-passe, dont les chutes vous écarquillent les yeux et vous décrochent la mâchoire, se soit mis en tête de bientôt transcender le sésame grillé en une bière audacieuse : « Comme le brassage, la magie demande du perfectionnisme et de la créativité. Je répète les mêmes gestes des heures durant ! » Grand cru au parfum enivrant ou millésime au bouquet mémorable, qui saurait prédire ce que dévoilera le prochain abracadabra du magicien ?

Portrait réalisé par Trafalgar Maison de Portraits

Justine Perfetti
Ça brasse avec... Sandrine Article précédent
ça brasse avec... Laetitia Article suivant